Qui suis je : MACHEDA Sebastien

sebMacheda

Comment t’appelles-tu en vrai et quel est ton nom de badiste ?
Si tu n’en a pas, tu peux nous dire comment tu aimerais que l’on t’appelle.
En vrai, Sébastien. Certains foufous m’appellent Seb. Et Cap’tain depuis cette année.
Sinon pas de surnom (en tout cas pas arrivé à mes oreilles ;))

Quel est ton classement actuel, ce que tu penses vraiment valoir et jusqu’où espère tu monter en classement ?
Je suis D1/D3/D2…
Je pense que ca reflète assez bien mon niveau dans les différents tableaux…
En simple j’espère atteindre la lettre C autrement que virtuellement et même si la saison risque d’être dure… (on va dire que je vaux peut-être C4/ »C5″ dans les bons jours)

http://1-ps.googleusercontent.com/hk/WvSZWL9WdyXmuYil9qnzZnThk_/www.2tout2rien.fr/wp-content/uploads/2013/04/569x508ximage-microscope-poux-sur-un-cheveu.jpg.pagespeed.ic.veRDdd6Nujz4D-5mQOaP.jpgSi tu devais comparer ta façon de jouer à un animal, lequel choisirais-tu et pourquoi ?
Indéniablement le pou ! Petit, pas forcément un jeu très esthétique, mais en général là pour embêter l’adversaire en m’accrochant sur tous les volants.

Quel est ton meilleur souvenir en rapport avec le Bad ?
En rapport avec le bad, je dirais un tournoi amical à St-Dizier parce que « Moi aussi j’ai pécho ! »
Purement sportivement, ma première année de compète en NC où l’on s’amenait aux compétitions avec nos volants en plastique qui nous ont permis de remporter quelques
tournois en Simple et DMx.

Qui est-ce qui t’a introduit dans (la secte) le monde du bad ? Tu lui en veux ? Il joue toujours ?
Un ami (Aurélien) car notre groupe de pote jouait au bad à Argenteuil.
Depuis ils ont tous arrêté pour diverses raisons, mais je ne regrette pas d‘être resté le seul adepte.

Quelle personnalité vivante ou morte, aimerais-tu affronter et pourquoi ?
Rocco Siffredi (un compatriote) pour avoir le plaisir de lui dire après le match « Ah ! On fait moins le malin quand les raquettes ont la même taille !! »

Si tu pouvais changer une chose dans le règlement, que ce soit parce que ça t’énerve ou pour te marrer, qu’est-ce que ce serait ?
Pas grand chose à part moins de rigidité de la part des instances (à tous les niveaux) de ce sport qui se prend vraiment un peu trop au sérieux quelques fois…
Je pense que les nouvelles règles (3 sets gagnants de 11 pts) vont pas mal resserrer les matchs et nous donner plus de chances face à des joueurs meilleurs…
Quand on en viendra à 21 sets gagnants de 3 points, je serai au top.

Si le bad n’existait pas, que ferais-tu de tes soirées et de tes week-ends ?
Il me faudrait un autre sport pour pouvoir me dépenser. Le reste ne changerait pas… sorties entre potes et jeux pour se vider l’esprit !

Est-ce que le bad a une influence sur le reste de ta vie et jusqu’à quel point ?
Forcément oui ! Faire du sport a toujours une bonne influence sur la forme et donc sur le reste par définition.
Il m’arrive de prendre des demi-journée de repos avant certains matchs et/ou tournois.
Le capitanat de l’équipe 4 cette année (bien que je concède ne pas être le plus assidu et le plus prolifique) prend également du temps et de l’énergie.

Bon alors et à part taper dans un volant, tu fais quoi dans la vie ?
Je travaille dans un Centre des Finances Publiques chargé de la comptabilité d’un hôpital public.
Fournisseurs et payes des agents hospitaliers (De rien Aurélie L.)

Et enfin pour finir, tu as le droit de designer une personne pour répondre à ce questionnaire et lui laisser un mot pour expliquer ton choix si tu le souhaites.
Je désigne Jean-Pierre Rocca Siffredi car il est toujours partant pour un petit simple et il nous a dépanné au pied levé pour un match d’Interclub cette année.