Qui suis je : Max Varin

Comment t’appelles-tu en vrai et quel est ton nom de badiste ?
Si tu n’en a pas, tu peux nous dire comment tu aimerais que l’on t’appelle.
Je m’appelle VARIN Max et je possède sans doute un surnom, mais je ne le connais pas.
Je crois que Max est déjà bien assez particulier pour choisir autre chose….

Quel est ton classement actuel, ce que tu penses vraiment valoir et jusqu’où espère tu monter en classement ?
Ha, Ha , Ha…. Quelle est bonne cette question !
Je crains qu’à 68 ans, avoir des ambitions en matière de classement serait une montagne insurmontable !
Actuellement je suis D4, D2, D4.
Je souhaite simplement continuer à jouer avec des gens sympa qui me permettent de tenir mon niveau actuel.

Si tu devais comparer ta façon de jouer à un animal, lequel choisirais-tu et pourquoi ?
J’aimerais avoir la ruse du renard, la souplesse de la panthère et la force du lion.
Va falloir vous mettre tous à la génétique….

Quel est ton meilleur souvenir en rapport avec le Bad ?
Sans aucun doute mes 3 titres de champion de France.
Mais je garde un merveilleux souvenir des longues soirée de doubles acharnés lorsque je jouais à Mont St Aignan à côté de Rouen.

Qui est-ce qui t’a introduit dans (la secte) le monde du bad ? Tu lui en veux ? Il joue toujours ?
Le hasard !
Il se trouve que l’un de mes instits de primaire a monté un club dans les préaux de mon école primaire et j’ai donc pu facilement essayer.
Plutôt que de lui en vouloir, je le remercie vraiment de m’avoir permit de passer tant de bon temps depuis 60 ans.
Quelle belle question !  Le hasard joue-t-il toujours ? (à vous les philosophes…)

Quelle personnalité vivante ou morte, aimerais-tu affronter et pourquoi ?
Franchement, je n’en sais rien car Je n’ai aucune idole.

Si tu pouvais changer une chose dans le règlement, que ce soit parce que ça t’énerve
ou pour te marrer, qu’est-ce que ce serait ?
Naturellement respectueux des règles, les règlements ne me dérangent pas.
Ils sont toujours modifiables et améliorables, mais ils doivent rester dans l’objectif de garder à notre sport ses valeurs fondamentales : plaisir, respect, fairplay.

Si le bad n’existait pas, que ferais-tu de tes soirées et de tes week-ends ?
Lecture et cinéma de science fiction, musique classique et jazz, et balade en France ou à l’étranger, les occupations ne manqueraient pas.

Est-ce que le bad a une influence sur le reste de ta vie et jusqu’à quel point ?
Comme Thierry le dit, lorsqu’on prend une responsabilité en plus d’être joueur, cela empiète forcement sur la vie privé.
Il faut chercher le bon équilibre pour harmoniser tout ça.

Bon alors et à part taper dans un volant, tu fais quoi dans la vie ?
Retraité, ce qui prend beaucoup de temps…
Et je n’apprendrais pas aux joueurs d’Eaubonne que je m’occupe des interclubs du Val d’Oise.

Et enfin pour finir, tu as le droit de designer une personne pour répondre à ce
questionnaire et lui laisser un mot pour expliquer ton choix si tu le souhaites.
Bah… je vais avoir un petit faible pour l’équipe vétéran : Didier, tu nous dis tout ?