La Team 6 à Pontoise

Journée 1 TEAM 6 rencontre PONTOISE 3.

IMG_20141104_220356-SMILE
Mardi 4 novembre 2014, la team 6 comme elle s’appelle pour l’instant se déplace à Pontoise pour la 1ère rencontre de l’année.
Avant tout, il me semble important de vous présenter cette ville :
Pontoise est la capitale historique du Vexin français.
Elle abrite aujourd’hui la résidence du préfet tandis que Cergy accueille la préfecture.
C’est peut-être une fondation antérieure à l’époque romaine. Les habitants se sont d’abord concentrés au confluent de l’Oise et de la Viosne à l’endroit même où passait la Chaussée Jules-César sur une zone actuellement boisée. Les invasions barbares puis la menace viking incitent les habitants à se réfugier sur le piton rocheux surplombant l’Oise plus au nord (Mont Bélien) qui favorise ainsi la défense de la ville et permet le contrôle du passage de la rivière. La première zone de peuplement est convertie en une abbaye (abbaye de Saint-Martin) et laissée boisée. La chaussée est abandonnée en partie.
Au IXe siècle durant l’époque carolingienne, Pontoise est un bourg commerçant. C’est le seul endroit de la région où l’on peut traverser l’Oise. En 862, Charles Le Chauve ordonne pour arrêter les Normands de barrer les fleuves par des ponts fortifiés ; le premier pont de Pontoise date probablement de cette époque. En 864, Charles Le Chauve donne à l’abbaye de Saint-Denis des droits à percevoir sur le marché hebdomadaire de Pontoise, ainsi que des droits à prélever sur le commerce du port, au bord de l’Oise. Sur le Mont-Bélien est fondée une abbaye, dédiée à Notre-Dame de Lorette (Loreto en Italie). Dans cette abbaye les reliques de Saint-Mellon sont transportées depuis Rouen pour les mettre à l’abri des raids des Normands qui ravagent la France.
En 885 les Normands assiègent et prennent la ville de Pontoise. En raison de cette menace, les habitants s’installent sur le Mont Bélien, facile à défendre. Le bourg de Pontoise s’y établit de manière définitive. Un château y est construit par les comtes du Vexin. Le plateau de Saint-Martin reste cependant l’un des points de fixation de la population de Pontoise jusqu’à la guerre de Cent Ans, le village d’origine (Villa Sancti-Martini) n’abritant néanmoins plus que quelques dizaines d’habitants.
En 911, au traité de Saint-Clair-sur-Epte, Charles le Simple, roi des Francs, donne à Rollon, un Normand, les terres de l’Epte à la mer. Pontoise devient rapidement ville frontière et défend les abords de Paris.
Si vous avez réussi à arriver jusqu’ici, vous avez gagné le droit de lire le compte-rendu de notre rencontre.
C’est donc mardi soir que débutait la saison de la TEAM 6, la soirée commence plutôt bien car Carole arrive en premier au gymnase et le Captain fait parti des derniers arrivés.
Pontoise 3 est une grosse équipe car sur la feuille de match, il y a principalement la lettre C devant le 4 alors que sur la notre il n’ y a que des D.
Mais cela ne nous fait pas peur.
Nous commençons la rencontre avec le Double Dame ( Carole et Béatrice) et le Simple Homme 2 ( Thibault).
Nos vétérantes commencent leur match difficilement en redonnant régulièrement l’attaque à leurs adversaires, elles perdent donc rapidement le premier set, dommage (21/14). Elles repartent sur le 2ème set mais elles sont rapidement menées et perdent 21/14. Ce n’est pas grave les filles, il faut se rôder.
Pendant ce temps là, Thibault se met en jambe face à un C4, il part avec 6 points de retard mais il reste confiant, il perd le 1er set 21/16, après quelques conseils, Thibault attaque le 2nd set en déplaçant beaucoup plus son adversaire et remporte le set 21/16.Au 3ème set, son adversaire est piqué au vif, c’est vrai un D4 qui met a mal un C4, c’est dur a encaissé du coup  Thibault est rapidement mené au score 11/7 contre lui à la pause puis 15/7 toujours contre lui après la pause. Mais Thibault ne craque pas et remonte tranquillement la pente pour finalement s’incliner 21/17.Beau match qui laisse présager que le prochain match sera pour lui.
On enchaîne immédiatement avec le SH 3 ( Baptiste) et le SH 1 ( Alexandre), le petit jeune de l’équipe qui est né après la coupe du monde 98 c’est dire.

Alexandre a le droit à un vrai baptême du feu car lui aussi rencontre un C4. Le 1er set est très difficile car les coups que notre jeune a l’habitude de faire ne pose pas de problèmes à son adversaire cela se clôture par 21/2.
L’âme de prof de Vince, prend le dessus et après quelques conseils avisés, Alexandre joue beaucoup plus au 2ème set, les échanges sont longs mais malgré cela, il s’inclinera 21/8. Bravo car le score n’est pas révélateur de ce qu’il a donné sur le terrain.

Baptiste rencontre aussi un C4 mais il est confiant il sait qu’il peut faire une belle perf.
Dès le début du match, il met la pression à son adversaire, et mène rapidement au score. Malgré quelques fautes avant la pause, il reste devant et remporte le 1er set 21/
Il est bien dans son match et attaque le 2ème set en commettant beaucoup de fautes puis fini par lâcher le set rapidement 21/6.
Le 3ème set après quelques conseils, commence mieux pour Baptiste, le score est serré mais tout reste possible malheureusement il perdra ce set 21/18. Bien battu Baptiste, tu restes notre arme secrète tu SH 3.

Carole s’inclinera aussi dans son simple dame, 21/19 et … dommage car à chaque fois Carole est proche de la victoire.
Si vous avez bien suivi, nous sommes donc à 5/0, la rencontre est perdue mais il reste le double mixte et le double homme pour éviter le fanny.
Malheureusement Vince et Béatrice s’inclineront en 2 sets comme Thibault et moi.
Et voilà, on y est 7/0
Première défaite de l’année mais très bonne ambiance dans l’équipe.
Vivement la 2ème journée.
Merci à Lola d’être venue nous soutenir.

Captain Guillaume