Equipe 2 – J5 (Match Retour) Vs Chaville

Résultat de la cinquième journée d’interclubs pour l’équipe 2.
Lieu de rencontre : Triel.
Equipe Adverse : Chaville 1.
Composition de notre équipe :
– SH1 : Sébastien Duflos
– SH2 : Jonathan Kofman
– SD1 : Ouarda Dahmani
– SD2 : Camille Cattelain
– DD: Aurélie Lecaudey / Typhaine Petitpas
– DH : Benjamin Verhaeghe / Jonathan Kofman
– DM1 : Aurélie Lecaudey / Sébastien Duflos
– DM2 : Ouarda Dahmani / Benjamin Verhaeghe

Pour mémoire, Chaville 1 est un peu le Barça de la R3 avec dans son effectif, 2 T50, un A4, des B, C et une D2 qui se demande peut-être où elle se trouve.

Les premiers matchs lancés sont le SH1, le SD1 et le DD.
Sébastien et moi, bien décidés à bouffer du T50, nous lançons fièrement dans la bataille. Finalement, nos matchs sont assez vite devenus des leçons de badminton. Pour moi, révisions des coups en retard, revers et coup droit. Pour Seb, routines de dégagements/amortis. Ambiance sympathique mais grosse raclée. 21/09 – 21/05 pour la maîtresse tandis que Seb s’en sort avec 21/17 et 21/13 (mais son prof « notait facile »).

DD : Une paire bien rôdée qui fait souvent ses preuves. Typhaine et Aurélie s’impose 21/16-21/17. Une rencontre maîtrisée et notre premier point de la rencontre.
Attention GROS SPOIL : ceci sera notre seul point du match.

SD2: Camille démarre assez bien la rencontre, applique une stratégie assez simple. Bataille de dégagements qu’elle remporte comme souvent assez facilement, puis amorti. Elle se procure 4 volants de sets. Mais, hélas, ses nerfs la rattrapent et elle perd finalement 28/26 le premier set ! Comme nous le craignons sur le banc, le deuxième set tourne très vite à l’avantage de l’adversaire plus expérimenté, plus calme.

DMx 2 : match serré et crispant pour moi. Un killer en face sur chaque retour de service (A4 en simple – B2 en mixte) et une partenaire d’1m75 au filet (B3). Autant dire que Ben et moi, on était plutôt outsider. Un premier set au cours duquel je suis très nerveuse alors que Ben fait l’étalage de sa maîtrise technique (et que je pose à gauche, puis à droite, pour finir en revers croisé, sa spéciale… Ils arrivent quand les smashs ???). A 15/18 contre nous, je me réveille enfin. Retour très agressif sur le service du A4, il récupère en retard, en revers, du fond du terrain et se dit que ce serait une bonne idée de déposer son revers au filet. Quelle erreur, j’arrive comme une furie et fais le smash de ma vie. Une énorme cacahuète… sur la joue de la fille, près de l’oreille. Cris d’effroi de Ben et du gymnase, arrêt de la rencontre. La fille, qui a commencé à dire que, tout allait bien, se met ensuite à tituber et tombe parterre. Ses mots sont assez confus. Pour ceux qui n’ont pas été à l’école, le volant a heurté la zone qui assure notre équilibre. J’me mets à chialer comme la première fois où j’ai vu Titanic… vous savez, quand, y a vot’ petit frère qui vous demande toutes les 5 minutes si vous êtes en train de pleurer mais que vous vous retenez pour ne pas vous taper la honte. Enfin, avec tout ça, on commençait à espérer une victoire par forfait, ou plutôt par KO. Mais finalement, l’adversaire se lève, reprise du match. On revient à 19-19… pour rien, puisque nous perdons malgré tout 21/19 le premier set.

Le deuxième est une copie du premier. Nous nous retrouvons finalement à 17/20 contre nous, avec moi-même au service et A4 au retour. Autant dire que c’est la merde. Je tente le tout pour le tout avec un service haut, tendu, grand diagonale. Ace. 18/20. Puis, point gagnant de Ben. A nouveau service sur A4. Haut, tendu, grande diagonale. Faute directe de A4 qui fait la craquotte. Bref, un volant de set pour nous à 21/20. Encore une fois pour rien, puisque nous perdons 22/20. Dommage, on méritait un 3ème. J’aurais dû smasher plus fort.

Mx1 : Seb et Aurélie n’ont pas démérité face à une grosse équipe (encore du T50 sur le terrain) et ont livré une partie très plaisante pour les spectateurs. Ils s’inclinent avec les honneurs 21/11 – 21/17.

– DH: Pour ne pas se différencier, encore un match serré en 2 sets, mais hélas encore en notre défaveur 21/19 – 21/16.

Enfin, SH2, Jo court partout comme à son habitude, se bat, mais en face, le golden boy est toujours en avance, rarement surpris et s’impose logiquement, 21/11- 21/17.

Défaite avec panache 7 à 1. Happy loosers.
Allez tous à la buvette, à défaut, de la douche collective réclamée par Duflos.

Ouarda(motivée pour rédiger un « résumé »)